Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2018 1 01 /01 /janvier /2018 07:44

Estimation de la population mondiale au 1er janvier 2018 

selon différents compteurs, données en millions d'habitants et en début d'année

Sources                                          2017              2018               Progression

                                                                                                                    en nombre          en %

Countrymeters                                7 487             7 577          +   90   soit  + 1,2 %

INED                                               7 475             7 558          +   83   soit  + 1,1 %

US Census Bureau                         7 362             7 444          +   82   soit  + 1,1 %

Poodwaddle                                    7 474             7 558          +   84   soit  + 1,1 %

Population mondiale.com                7 439             7 524          +   85   soit  + 1,1 %

Ria Novosti - Sputnik                       7 549             7 656          + 107   soit  + 1,4 %

Terriens.com                                   7 362              7 437          +  75   soit   + 1,0 %

Worldometers                                  7 475             7 592          + 117   soit  + 1,6 %

World Population Balance               7 386             7 460          +   74   soit  + 1,0 %

_______________________________________________________________________________

Total :                                             7 445              7 534         +  89  soit   + 1,2 % 

_______________________________________________________________________________

Comme cela était attendu, l'année 2017 aura vu l'humanité franchir le seuil des 7,5 milliards de représentants. La croissance reste stable avec un rythme annuel de + 1,2 %

La planète gagne environ 89 millions d'habitants par an (150 millions de naissances moins 61 millions de décès) ce qui correspond  à 244 000 personnes de plus par jour, solde de 410 000 naissances moins 166 000 décès.

L'année a aussi été marquée en juin par la publication des nouvelles projections de l'ONU ainsi, comme tous les deux ans, que par la l'édition en septembre de  l'étude "Tous les pays du monde" reprenant les statistiques  mondiales et les projections pour 2050 de  l'INED via la revue Population & Sociétés sous la direction de Gilles Pison (1).

Ces deux institutions confirment évidemment les estimations proposées par les compteurs cités plus haut. Elles valident également les récentes tendances au rehaussement régulier des projections démographiques ainsi que l'arrêt de la baisse de la fécondité mondiale (stabilisée à 2,5 enfants par femme).   Nous serons environ 9,8 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100 selon les projections moyennes (2).

L'Afrique est plus que jamais le continent où se produira l'essentiel de la croissance démographique de ce siècle. La transition démographique tarde à s'y manifester. L'Afrique subsaharienne concentre presque tous les records de fécondité et l'Afrique du Nord, elle-même, connait des hausses de fécondité (l'ensemble de l'Afrique septentrionale est à 3,3 enfants par femme selon l'INED).

Ci-dessous, graphique des projections de l'ONU pour 2100. Notez que les courbes des fourchettes hautes et basses sont établies respectivement à partir d'une élévation ou d'une diminution de la fécondité de 0,5 enfant par femme par rapport à la fécondité retenue pour la projection moyenne (elle-même basée sur une anticipation de fécondité sensiblement déclinante partant donc de 2,5 enfants par femme aujourd'hui pour atteindre deux enfants en moyenne mondiale en fin de période).

 

Concernant les deux géants démographiques asiatiques que sont l'Inde (1,352 milliards d'habitants) et la Chine (1,387 milliards), notons une stabilité de la fécondité en Inde (2,3 enfants par femme) et une légère remontée en Chine (passant de 1,7 à 1,8 par rapport à l'étude précédente). La Chine entame sa seconde année "post politique de l'enfant unique", il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions durables quant à l'effet de la fin de cette politique. Quoi qu'il en soit, très bientôt les 35 millions d'habitants qui  séparent les deux pays seront "comblés" et l'Inde deviendra effectivement la nation la plus peuplée au monde.

Enfin, le 13 novembre dernier, dans la revue américaine BioScience  plus de 15 000 scientifiques du monde entier signaient une "Alerte solennelle sur l'Etat de la planète" et proposaient un ensemble de 13 mesures parmi lesquelles deux faisaient directement référence à la démographie. 

Ainsi la huitième (h) : "Réduire encore le taux de fécondité en faisant en sorte qu'hommes et femmes aient accès à l'éducation et à des services de planning familial, particulièrement dans les régions où ces services manquent encore."

Mais aussi la treizième (m) : "Déterminer à long terme une taille de population humaine soutenable et scientifiquement défendable tout en s'assurant le soutien des pays et des responsables mondiaux pour atteindre cet objectif vital."

Cet appel a été largement repris en France notamment par le journal Le Monde qui en faisait sa une le lendemain et, dans les jours suivants, plusieurs médias, papiers où audiovisuels, proposèrent des articles, des émissions ou organisèrent des débats sur ce thème.

En ce qui concerne la France, l'estimation de l'INSEE pour le 1er janvier 2017 était de 64 860 000 habitants sur le seul territoire métropolitain et de 66 991 000 habitants avec les DOM-TOM. Les estimations pour le 1er janvier 2018 seront prochainement publiées mais on peut sans doute tabler sur une évolution d'environ + 0,5 %  conduisant notre pays à dépasser les 65 millions en métropole et les 67 millions dans son ensemble.

________________________________________________________________________________

(1) Les  données de l'INED proviennent essentiellement de la World Population Data Sheet publiée par le Population Reference Bureau

(2) Les projections moyennes pour 2050 selon l'Onu se situaient à 9,1 milliards en 2009, à 9,3 milliards en 2011, à 9,6 milliards en 2013, à 9,7 milliards en 2015 et enfin donc à 9,8 milliards en 2017. Les estimations de l'INED étaient très proches et ont évolué dans le même sens. Pour 2100 l'ONU prévoyait 10,1 milliards d'habitants en 2011, elle en envisage  donc maintenant 11,2.

(3) Le compte établi en 2017 faisait état de 7,440 milliards, trois compteurs ayant disparu depuis, seuls sont retenus dans l'article ci-dessus ceux qui sont disponibles à la fois au 1er janvier 2017 et au 1er janvier 2018, ce qui explique le léger décalage pour l'année 2017, sur les compteurs encore existants, la moyenne pour le premier janvier 2017 est bien de 7,445 milliards.

Vous pouvez retrouver la série d'articles de ce site consacrés à nos effectifs en début d'année :  

La population mondiale au 1er janvier :

 

2009 (6,759 milliards), 2010 (6,838 milliards), 2011 (6,914 milliards),

2012 (7,003 milliards), 2013 (7,082 milliards), 2014 (7,162 milliards),

2015 (7,260 milliards), 2016 (7,358 milliards), 2017 (7,440 milliards),

2018 (7,534 milliards), 2019 (7,637 milliards). 2020 (7,703 milliards),

2021 (7,800 milliards).

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Lucas 21/01/2018 03:41

À noter encore que l'ONU à la mi année passé comptait, 7.55 + la moitié de 90 millions de progression annuelle, ça fait aussi comme l'INED, un chiffre de 7.6 milliards.
7.6 milliards + environ 0.1 non comptés, ça fait pour moi 7.7 milliards en ce début d'année...

Didier BARTHES - Jean-Christophe VIGNAL 21/01/2018 16:57

Bonjour Lucas,
Merci de vos remarques et de votre lecture attentive.
J'ai au contraire fait très attention aux chiffres et ceux qui ont été repris dans cet article sont strictement ceux publiés par les différents instituts cités.
Les contradictions que vous relevez proviennent d'un autre problème. Pour l'INED, il existe deux sources (citées ici mais il est vrai, qui divergent) : d'une part le compteur (accessible sur leur site), qui fait apparaitre une croissance de 83 millions d'une année sur l'autre (du début 2017 au début 2018 voir le tableau du début de cet article) et d'autre part, les documents que l'INED publie dans la revue Population et Sociétés. Dans cette dernière, je confirme bien que l'INED affichait 7,336 milliards à mi 2015 et 7,536 milliards à mi 2017 soit une augmentation annuelle de 100 millions.
Aucune de ces valeurs n'est probablement strictement exacte, mais il est significatif en tout cas que la baisse de la croissance de la population que l'on nous annonce partout est largement surestimée. Au contraire (et le rehaussement des projections de l'Ined comme de l'ONU en atteste) nous sommes plutôt sur une stagnation voir en augmentation de la croissance. La tendance est incontestable Toutefois, tout le monde s'accorde à dire qu'un chiffre précis est impossible à déterminer (c'est pourquoi d'ailleurs l'article commence par une estimation à partir d'une moyenne pour ensuite revenir aux sources qui semblent le plus sérieuses : INED et ONU)
Bien cordialement

Lucas 21/01/2018 03:37

Franchement, je ne vais pas aller en détail, mais les premiers chiffres que j'ai vérifié sont faux. Ined septembre l'année passé 7'556 millions et environ 7.6 milliards en ce début d'année. L'ONU confirme tous les compteurs on-line et non mis à jour? J'en suis plus que sceptique. Il faut noter par ailleurs qu'il y a des gens qui ne ressortent pas dans les stats des pays et qui ne sont par incidence pas comptabilisés par L'ONU, au moins 100 millions en plus je dirais (des chinois sans passeports chinois et coréen, tous les clandestins soit environ 15 millions au States et au moins 1 % en Europe). Il y a aussi plus au niveau mondiale de personnes qui ne sont pas comptés que de personnes comptés à double dans les stats. En 50, il y aura plus de 10 milliards...

Didier Barthès 18/04/2018 10:49

Bonjour Lucas,
Merci de vos remarques et de votre lecture attentive.
J'ai au contraire fait très attention aux chiffres et ceux qui ont été repris dans cet article sont strictement ceux publiés par les différents instituts cités.
Les contradictions que vous relevez proviennent d'un autre problème. Pour l'INED, il existe deux sources (citées ici mais il est vrai, qui divergent) : d'une part le compteur (accessible sur leur site), qui fait apparaitre une croissance de 83 millions d'une année sur l'autre (du début 2017 au début 2018 voir le tableau du début de cet article) et d'autre part, les documents que l'INED publie dans la revue Population et Sociétés. Dans cette dernière, je confirme bien que l'INED affichait 7,336 milliards à mi 2015 et 7,536 milliards à mi 2017 soit une augmentation annuelle de 100 millions.
Aucune de ces valeurs n'est probablement strictement exacte, mais il est significatif en tout cas que la baisse de la croissance de la population que l'on nous annonce partout est largement surestimée. Au contraire (et le rehaussement des projections de l'Ined comme de l'ONU en atteste) nous sommes plutôt sur une stagnation voir en augmentation de la croissance. La tendance est incontestable Toutefois, tout le monde s'accorde à dire qu'un chiffre précis est impossible à déterminer (c'est pourquoi d'ailleurs l'article commence par une estimation à partir d'une moyenne pour ensuite revenir aux sources qui semblent le plus sérieuses : INED et ONU)
Bien cordialement

dfvfd 16/04/2018 21:25

dvd