Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 15:18
Le mensuel « Science et Vie » publie dans son numéro de mars 2008 une enquête consacrée aux énergies renouvelables (ou vertes). L’étude confirme que les énergies renouvelables ne constituent pas une solution miracle et sont bien loin d’être universellement vertueuses.
 
Ces énergies souffrent de deux handicaps majeurs.
 
-         Si l’on exclut le bois de chauffage en Afrique et l’hydroélectricité (dont la production ne peut être indéfiniment développée) ces énergies (biomasse, vents, marée, solaire, géothermie…) ne représentent et ne pourront représenter à l’avenir qu’une part relativement faible de notre consommation énergétique actuelle (quelques pour-cent) Les politiques d’économies d’énergie ou même la relance du nucléaire porteront sur des montants beaucoup plus importants
 
-         Ces énergies sont loin d’être écologiquement irréprochables. Elles consomment des surfaces gigantesques : La comparaison entre la surface utilisée par une centrale nucléaire (0,2 km2) et la surface nécessaire pour produire de la biomasse qui puisse fournir la même quantité d’énergie (plus de 3 000 km2 soit 15 000 fois plus) est édifiante. Enfin la fabrication des matériaux nécessaires à leur production : béton et acier pour l’éolien par exemple ou panneaux de silicium pour le solaire est loin d’être écologique.
 
Ajoutons aussi une remarque personnelle sur les critiques portées à l’une de ces solutions : la biomasse.
On lui reproche d’entrer en concurrence avec les cultures vivrières, on oublie souvent que les terres réservées à la fabrication de biomasse pour les carburants sont également prises sur les rares espaces naturels encore libres pour la faune et la flore.
Cela souligne bien que domine encore  l’idée selon laquelle la planète est à notre service et que les seuls problèmes sont ceux qui gênent nos productions. Nous retrouvons ici l’utilitarisme de certains écologistes. L’idée que la nature doit être préservée et respectée pour elle même est reléguée  en seconde position . Or cette idée là est la principale, celle qui à notre sens doit sous-tendre toute la démarche écologique. Sans elle nous ferons toujours autant de massacres : fussent-ils peints en vert !

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ECONOMIE DURABLE
  • : Site de réflexion sur l'écologie pour une société durable. Auteurs : Didier Barthès et Jean-Christophe Vignal.
  • Contact

Recherche