Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 15:24
  La vague écologiste a évidemment largement touché la publicité. Il est aujourd’hui impossible de vendre un produit sans en avoir auparavant vanté les mérites écologistes même si par nature et peut- être plus spécialement si par nature ce produit est particulièrement agressif pour l’environnement.
 
  L’écologiquement correct s’embarrasse peu de cette contradiction et l’on voit fleurir des arguments vraiment stupéfiants et pour tout dire franchement mensongers. Il y a quelques années déjà des sociétés d’autoroutes mettaient en avant leurs efforts pour l’environnement. Quelques « crapauducs » et autres passages aménagés ne compensent pourtant qu’infiniment faiblement les espaces irrémédiablement détruits et l’appel au trafic automobile toujours plus intense que génère la construction de nouvelles voies.
 
  On découvre ces mois-ci une publicité pour des voitures japonaises dont la motorisation hybride est supposée réduire les émissions polluantes. Bien entendu, on sait que la double motorisation thermique et électrique ne produit pas de miracle. La traction électrique ne concerne qu’une petite partie des trajets effectués et la recharge des batteries dépend du moteur thermique ce qui ne constitue pas la méthode la plus respectueuse de l’environnement. Pourtant il y a pire. Quand on regarde l’argumentation en détail on voit que les automobiles en question (il y en a deux) disposent respectivement de plus de 340 et 440 chevaux ! Bien sûr avec une telle puissance ces véhiculent produisent au kilomètre beaucoup plus de gaz carbonique qu’une petite voiture non hybride. Fondamentalement tant que nous considérerons comme normal d’utiliser des voitures de cette puissance, tant qu’une telle publicité ne nous paraîtra pas déplacée, alors tous les discours sur l’écologie seront sans objet. Cette absurde volonté de puissance dont cette publicité n’est qu’une illustration parmi d’autres conduit le monde à la catastrophe.
 
  Autre exemple : Depuis quelques jours, une grande marque française nous invite à remplacer nos vieilles voitures par des modèles plus récents censés être plus propres. Il s’agit simplement d’un appel à la consommation, rappelons que la première démarche écologiste est de faire durer les produits autant que possible et non de les changer avant leur terme. Si les moteurs sont un peu plus efficaces aujourd’hui n’oublions pas que les voitures sont de plus en plus lourdes et de plus en plus puissantes ce qui compense en bonne partie les gains acquis sur les moteurs. Rappelons aussi le grand problème que pose la « diéselisation » du parc (un domaine dans lequel la France fait triste figure). Si le diesel émet en effet un (tout petit) peu moins de gaz carbonique que l’essence il émet beaucoup plus d’autres polluants et en particulier de particules fines, les plus difficiles à filtrer.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Alexandre 29/05/2008 20:58

Bonjour à vous. Je suis bien d'accord avec cet article. Je me permets d'ajouter que les voitures qui consommes moins permettent de rouler plus... c'est-à-dire que les "gains" écologiques sont nuls. Qui plus est si les voitures consommes moins et permettent à un foyer d'acheter une deuxième voiture, les "gains" sont également nuls (cette remarque est moins vrai aujourd'hui avec l'augmentation du prix du pétrole...). Par contre, je ne suis pas d'accord avec le titre. Il n'y a pas, selon moi, de "dérive" de la pub, car je pense qu'elle est intrinsèquement néfaste. C'est le deuxième budget mondiale derrière l'armée, elle est polluante écologiquement, intellectuellement... et démocratiquement par rapport à son emprise sur la presse... Bref, il n'y a pas de dérives mais juste un problème avec la pub !
Cordialement

Didier BARTHES 31/05/2008 12:22


Oui d'accord avec vous sur la question des voitures et de leur consommation, c'est d'ailleurs une remaque qu'on pourrait étendre à plusieurs des politiques d'économie d'énergie, elles permettent en
effet de consommer plus in fine.
Pour la publicité : oui en effet nous sommes d'accord aussi, elle a juste pour but de nous faire consommer plus et le mot dérive ne se conçoit dans mes propos que face à une vision naïve des choses
qui voudrait nous faire croire que les constructeurs sont partie prenante à la protection de l'environnement


Agnès 13/03/2008 17:49

Voilà un billet éclairant et bien utile, à garder en tête !
Ma mère était en vacances chez moi il y a peu, et, devant les pubs à la TV, elle me disait : "Tu vois ça un peu, on nous dit de rouler à vélo, et en même temps on nous inonde de pubs pour les voitures. Compte un peu combien il y en a à la minute, c'est effarant." Ah, la sagesse des personnes âgées...."
Amitiés
agnès

Présentation

  • : ECONOMIE DURABLE
  • : Site de réflexion sur l'écologie pour une société durable. Auteurs : Didier Barthès et Jean-Christophe Vignal.
  • Contact

Recherche