Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 10:45

    
     Il est de bon ton de prétendre qu'on peut faire dire aux chiffres ce que l'on souhaite. C'est évidemmement faux pour peu que l'on fasse preuve à la fois de sérieux dans l'analyse et d'honnêteté dans les conclusions.

     Les débats sur la réalité du réchauffement climatique constituent un terrain de jeux rêvé pour tous ceux qui voudraient tirer la couverture à eux et ne retenir que les éléments allant dans le sens de leur présupposés.

    La dérive la plus courante est de s'appuyer sur des records pour déterminer une tendance. Cependant une année comporte 365 jours  et plusieurs dizaines de villes en France tiennent des registres de températures. Aussi n'est-il pas étonnant, même au cours d'une année moyenne, de trouver régulièrement des valeurs qui battent un record centenaire. C'est le  contraire qui constituerait une anomalie statistique.

    Météo France vient de publier une estimation des températures automnales moyennes en France depuis 1900. L'automne 2009 serait le second automne le plus chaud (+ 1,5 C°par rapport à la moyenne). Ces données permettent d'illustrer la dérive que nous dénonçons.


    On constate sur ces 110  ans une légère tendance à l'élévation des températures (les données ici proposées sont les écarts par rapport à la moyenne sur la période 1971- 2000).

    Cette élévation n'est pas discutable, le calcul de ce que les statisticiens appellent une droite de régression permettrait d'en tracer la courbe montante. Pour autant cette tendance n'empêche en rien, que les automnes 2007 et 2008 aient été plus froids que l'automne 1900, ni même que l'ensemble des la décennie 1970-1980 ait connu des automnes plutôt frisquets.

     Il n'est pas besoin d'être docteur en mathématiques pour comprendre qu'une tendance ne s'extrapole pas de quelques valeurs extrèmes par leur intensité ou par leur position dans la période de référence. C'est malheureusement une erreur (ou une tricherie) que commettent beaucoup de ceux qui nient le réchauffement actuel.
    Cela n'interdit pas bien entendu, d'écouter également d'autres de leurs arguments qui eux, peuvent être significatifs.

Source du graphique: Météo France.


Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Climat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ECONOMIE DURABLE
  • : Site de réflexion sur l'écologie pour une société durable. Auteurs : Didier Barthès et Jean-Christophe Vignal.
  • Contact

Recherche