Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 07:03

Sous la plume de M. Gilles Pison, L’INED vient de réaliser une étude fort instructive sur le vieillissement de la population dans les pays du Sud (1)

Enfin pourrait-on dire ! Il était temps, en effet, qu’un démographe aborde la question. 
Alors que si souvent, la jeunesse d’une population nous est présentée comme un gage d’avenir, voici une étude qui montre que cette population, elle aussi, finira par vieillir ! Un peu de bon sens, il est vrai, l’aurait laissé deviner.
De même que dans les pays développés, le baby-boom qui suivit la seconde guerre mondiale se transformera bientôt en papy boom, dans les pays du Sud aussi, la fraction âgée de la population va fortement s’accroître.Selon M. Pison, ces pays conserveront une population globalement plus jeune que ceux des pays développés. Mais, comme la transition démographique s'y déroule sur un laps de temps plus bref, le vieillissement y sera plus rapide (2).  
Pour ces pays comme pour les nôtres, la pyramide des âges (qui justifiera de moins en moins son nom, comme le souligne justement l’auteur) verra sa base se rétrécir progressivement pour prendre une forme plus étroite, comme une tour.
  M. Pison souligne à propos de ce vieillissement,
   " Il est inéluctable, à moins d’un retour à la famille nombreuse d’autrefois, inconcevable à long terme car il entraînerait une croissance démographique illimitée. "

Enfin, un démographe reconnaît que le maintien d’une population jeune au moyen de la croissance continue du nombre de naissances conduit à un impossible.
Que ne l’a-t-on compris et écrit plus tôt ! (3).
Il y a peu, sur une grande radio nationale, un économiste qui comparait la situation de la Chine et de l’Inde, donnait l’avantage à cette dernière du fait de son dynamisme démographique.   
Comment peut-on se faire le défenseur d’analyses à si courte vue ?
Comment ne pas comprendre qu’au contraire dans quelques décennies ces gens vieilliront et constitueront à leur tour un immense fardeau pour leur pays (4).  
Dans une quarantaine d’années, l’Inde accueillera plusieurs centaines de millions de personnes âgées. Lui sera-t-il possible de les faire vivre dans des conditions décentes alors que le monde fera face à l’inéluctable déplétion des énergies fossiles et à la toute aussi inéluctable dégradation des biotopes ?

 Pas de faux-fuyants ! La réponse est : Non  

_________________________________________________________________________________________________   
(1) Cette étude a été publiée dans le bulletin mensuel de l'INED numéro 457 de juin 2009. Elle est librement consultable et téléchargeable. Vous trouverez également quelques commentaires sur ce travail parus sur le forum de l’association Démographie-Responsable.

 (2) Dans une société, la transition démographique est la période comprise entre la baisse de la mortalité et la baisse de la natalité qui lui fait généralement suite. Cette période est naturellement associée à un fort accroissement naturel des effectifs. Dans les pays du Nord on la considère globalement achevée et les taux naturels d’accroissement ont effectivement baissé, plusieurs pays sont même démographiquement stabilisés (hors mouvements migratoires).
(3) Il va de soi que je généralise un peu. Une telle évidence n’est évidemment pas complètement passée inaperçue, mais globalement les démographes se sont toujours montrés très majoritairement natalistes.
 
(4) Fardeau économique j’entends, il ne s’agit évidemment nullement d’un jugement moral, les personnes âgées ont droit à tout notre respect et constituent par bien d’autres aspects, leur expérience notamment, une grande richesse pour les générations à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Démographie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ECONOMIE DURABLE
  • : Site de réflexion sur l'écologie pour une société durable. Auteurs : Didier Barthès et Jean-Christophe Vignal.
  • Contact

Recherche