Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 13:24

A écouter les médias nous sommes de plus en plus sensibles aux problèmes d'environnement et il est vrai que des règlements contraignants encadrent chaque jour un peu plus notre vie quotidienne. Pourtant, ils semblent bien impuissants à entraver la marche dans la mauvaise direction.

Les graphiques ci-dessous illustrent à merveille combien l'industrie automobile, tout en vantant ses efforts en matière d'écologie, propose en réalité des produits toujours plus  inadaptés  à la nécessité de limiter notre impact environnemental.  Tous les indicateurs sont mal orientés. Quand nous devrions faire des voitures moins nombreuses, plus légères et moins puissantes, voilà quelle a été l'évolution des choses :   

- Le prix réel des automobile qui a baissé d'un facteur 3 entre 1953 et 2011 a largement favorisé la généralisation de ce mode de transport. Depuis 1960 le parc de véhicules particuliers en France a été multiplié presque par 8 (voir le second graphique).

- Le poids moyen des automobiles a augmenté de plus de 50 % passant approximativement de 800 kg dans les années 1960 à plus de 1200 kg aujourd'hui.

- La puissance s'est accrue dans des proportions aberrantes. Entre 1961 et 2011, la puissance moyenne des véhicules particuliers a été multipliée par 2,7 ! A-t-on vraiment besoin de 106 chevaux (78 kw) pour transporter le plus souvent une personne de 70 ou 80 kg à moins de 50 km/h ? Avec 50 cv (37 kw), nos véhicules nous permettraient de répondre aux besoins dans l'immense majorité des circonstances de conduite. Si nous n'allons qu'à 110 km/h en côte sur autoroute, est-ce vraiment pénalisant  ? Bien entendu cette évolution est partiellement la conséquence de l'alourdissement évoqué précédemment. 

Ces trois éléments : nombre, poids et puissance vont tous dans le mauvais sens. Ils viennent annihiler l'ensemble des efforts techniques visant à limiter les nuisances liées à l'usage de l'automobile. Encore une fois, comme souvent en matière d'environnement, les données quantitatives s'imposent face à toutes les améliorations qualitatives. Nous l'évoquons souvent sur ce site en matière de démographie:  aucune réflexion, aussi subtile soit-elle, ne peut raisonnablement faire l'impasse sur les questions d'ordre de grandeur.

 

 Poids des voitures.

 

                                                             source : Argus, présenté sur Themavision

 

 

Evol_parc_auto_France.jpg

 

                                                                                                                        source Wikipédia

 

Autres articles consacrés à l'automobile sur Economie Durable : 

      Réflexion sur le transport : L'automobile

      Le vrai problème de la voiture électrique 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Transports
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ECONOMIE DURABLE
  • : Site de réflexion sur l'écologie pour une société durable. Auteurs : Didier Barthès et Jean-Christophe Vignal.
  • Contact

Recherche